Description du projet

 

Déboisement et creusement de mares

Toute en longueur, étendue vers le nord, elle se constitue de plusieurs milieux intéressants pour la biodiversité. Une zone humide, autrefois fauchée ou pâturée, occupe la partie basse, côté rue. Maintenant déboisée lors des travaux de restauration avec une première mare et autour de laquelle s’épanouissent l’épilobe hirsute et la laîche des marais. Plus au nord, une bande de saules maintenue, et une seconde mare est creusée. Cette zone présente aussi quelques vieux saules têtards, en contact avec la pâture à chevaux voisine. Ces arbres sont un habitat idéal pour la chouette chevêche et présentent un grand atout biologique pour le site. D’autres espèces d’oiseaux s’observent, notamment les fauvettes grisette, à tête noire et babillarde, les rousserolles effarvatte et verderolle, le chardonneret élégant ou le martin-pêcheur.

Au vu des caractéristiques des milieux présents, la réserve deviendra également un site très important pour les amphibiens. Les reptiles vont également trouver leur bonheur : des tas de bois sont laissés sur place pour favoriser leur présence. Côté insectes, le nombre d’espèces est déjà important; des libellules fréquentent le site et des dytiques et autres insectes aquatiques colonisent rapidement les nouvelles mares.

Au fond de la réserve, un bosquet de saules est encore en place. La roselière commence également à ce niveau, mais la zone encore boisée, et la formation végétale s’étend surtout dans le terrain voisin. Plus loin, assez inaccessible pour l’instant, un alignement de saules délimite la réserve au nord ouest. Faute d’entretien, ces arbres ne sont plus têtards mais ils ont vocation à le redevenir.

Projet d’extension

Voici une tâche pour les futures gestions qui seront aussi l’occasion de fauches d’entretien et du creusement d’autres mares. Mais le projet le plus important pour la commune d’Anderlecht est de prolonger la réserve actuelle sur les parcelles au nord. Le site, classé en zone de grand intérêt biologique, bénéficie d’une protection passive mais souffre de la progression des arbres et de l’atterrissement de la zone humide. La commune se décide à garder le caractère rural de l’ensemble de la vallée de Neerpede et des zones adjacentes. Outre la préservation des paysages naturels et de la biodiversité, il y a aussi une volonté de la commune de redévelopper le rôle nourricier. La zone de Neerpede comptait en effet, il y a cinquante ans, de nombreux petits maraîchers qui ont progressivement disparu.

Source : Neerpede

 

Une autre œuvre de paysage d’un artiste peintre bel proposée par la Galerie.

velo-prix2 250 € *

* hors frais de port

 

Pour acquérir cette œuvre,
contactez nous au :
06 08 15 23 92
ou mail contact@galerielesechappeesdelart.fr