Information sur l'oeuvre

Huile sur panneau

Dimensions : 13.5 cm x 17.5cm

Signée en bas à droite Jan Rikar

Paysage albigeois – La terrasse de Puycelci (supposée)

Village médiéval perché du Tarn

Ricard Jules Jean Victor Liguori dit Jan Rikar

(1879 Villefranche d’Albigeois – 1958)

A passé son enfance à Paris et navigué comme pilotin à l’âge de 14 ans. Il a ensuite suivi les cours de l’Ecole des beaux-arts de Paris et reçu les leçons des peintres Gérôme et J.P.Laurens.

Son œuvre dénote le constant souci de rendre par une interprétation directe et personnelle, ces effets de lumière qui varient en raison de l’état de l’atmosphère, de la saison, de l’heure de la journée ou de la qualité même de l’éclairage quand il est artificiel.

Le paysage se prête particulièrement à des études de ce genre, c’est pourquoi J.Ricard l’a fréquemment traité et avec succès comme l’ont prouvé son Premier arbre fleuri, le Cimetière des Planques, un Coin du parc (d’Albi), Le coupé, plusieurs vues parisiennes telles que Le Pont-neuf, le Pont Alexandre III, Prés du Pont de Solférino, Barques vertes, Banc du parc de Saint-Cloud, sans compter maints sujets tarnais : La terrasse de Puy-celci, Le parc Rochegude, le Vieux pont d’Albi, Maisons d’autrefois et Ville rouge (Albi au crépuscule).

Des groupes animent le paysage dans Douce Clarté, La Diane moderne, tout comme dans Cendres et Tisons, ronde de lutins devant un foyer.On lui doit encore des portraits, celui notamment, très expressif, d’un américain. D’autres, à la mine de plomb, méritent une mention spéciale, étant donné la finesse et l’habileté de leur exécution. Ajoutons des portraits-charges, des caricatures insérées dans plusieurs Revues, l’illustration de Nos animaux de Pierre Coq.

Ce véritable artiste a exposé au Salon des artistes français : une nature morte (pommes, 1909), La dame en noir et Vieilles cendres (1911), Douce clarté (1912), Pommes dans la lumière verte et Intérieur de cuisine (1913) (Revue du Tarn, t.XXVI (1909), p.179, t.XXVIII (1911), p.202, t.XXIX (1912), p.130, t.XXX (1913), p.249 et Roger Alizard. Portraits méridionaux, M.Jean Rikar, dans Le cri du midi N°18 (15-30 avril 1919)

Source: Dictionnaire des artistes et ouvriers d’art du Tarn du XIIIe au XXe siècle – Charles Portal

velo-prix2 200 € *

* hors frais de port

 

Pour acquérir cette œuvre,
contactez nous au :
06 08 15 23 92 et 06 08 15 23 91
ou mail contact@galerielesechappeesdelart.fr